Cour suprême des É-U: un licencié peut contester la validité d’un brevet

Dans l’affaire MedImmune c. Genentech, la Cour suprême des États-Unis a émis un jugement dans lequel la majorité déclare qu’il n’est pas nécessaire de contrevenir à une licence (e.g. ne pas payer des redevances, etc.) avant de pouvoir attaquer la validité d’un brevet qui fait objet de la licence.  (La jurisprudence antérieure refusait d’accepter la contestation en cour de la validité d’un brevet par un licencié, selon le principe qu’il y avait une présomption que le licencié acceptait la validité du brevet s’il respectait les conditions de la licence.)
Décision de la Cour suprême:
http://www.supremecourtus.gov/opinions/06pdf/05-608.pdf

Commentaires:
Patently-O:
http://www.patentlyo.com/patent/2007/01/supreme_court_l.html
Patent Docs:
http://patentdocs.typepad.com/patent_docs/2007/01/medimmune_inc_v.html

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: